Return to site

Community manager, un métier inscrit dans le réel.

Nous imaginons plus facilement un community manager derrière un écran d'ordinateur ou de mobile que face à un de ses congénères plus communément appelé être humain. Ne serait-ce pas le premier stéréotype à combattre pour définir ce métier correctement ?

Le virtuel se nourrit de l'IRL (In Real Life).

Est-ce utile de rappeler que les réseaux sociaux n'ont rien inventé ? Leur grande réussite est d'avoir reproduit des concepts ancrés dans notre société de manière ancestrale. Hé oui, rien de nouveau dans ce qu'on appelle "communauté" ou encore "conversation". Même quand notre système pileux recouvrait l'ensemble de notre corps, nous étions soumis à ces mêmes procédés.
Loin de moi l'idée de minimiser ce tour de force qui, aujourd'hui, compte des milliards d'adeptes. Cependant, ce rappel permet d'inscrire les réseaux sociaux dans le monde réel. Sans être-vivant : pas de fan et follower. Sans discours hasardeux : pas de bad buzz. Sans un community manager inscrit et actif dans le monde réel : pas de présence percutante.

La principale clé de réussite : fréquenter la communauté réelle !

Souvenez-vous de cette frustration lorsque vous découvrez que la noix qui vous avez tant résisté est totalement creuse. Vous pourriez avoir le même ressenti si votre community manager reste derrière son écran d'ordinateur toute la journée pour programmer l'ensemble de ses posts.
Pour le lancement de Normandr, la marque média de la Caisse d'Epargne Normandie, notre priorité a été de rentrer en contact avec les groupes, associations, webzines déjà existants pour les prévenir de notre arrivée et travailler ensemble. Quelques semaines avant son lancement, déjà de nombreuses personnes influentes de la communauté "musique" connaissait le projet et ont pu activer le bouche à oreille. Nous avons pu le mesurer dès la publication du site d'actualité avec en une semaine plus de 6 000 visiteurs uniques.

Donner un ratio d'action réelle au CM.

Même en fréquentant la communauté réelle pendant une période, il peut être tentant de se reposer sur cet acquis et laisser notre temps d'animation virtuelle augmenter au dépend de notre présence réelle. Pour éviter ce piège, il faut considérer comme partie intégrante l'animation réelle. Mettez en place un événement récurent qui mette le community manager en contact avec sa communauté : interview ; apéro ; test de produit ... D'ailleurs l'une des communautés les plus proches et efficaces, souvent délaissées, sont les collègues. Ils sont les premiers à pouvoir défendre l'image de l'entreprise et faire levier sur le bouche à oreille. 
Plus la communauté sera identifiable et fédérée, plus le travail du community manager sera intéressant. 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly